Marc-Emmanuel Zanoli dans Don Quichotte - Photo de Sigrid Colomyès

Marc-Emmanuel Zanoli

Danseur de l'Opéra National de Bordeaux


.

Autres chorégraphies

Napoléon et Joséphine
Musique de Daniel François Esprit Auber
Avec Isabelle Brusson, danseuse à la Scala de Milan et chez Victor Ullate
2003

Duo d'amitié
Musique de Piotr Illitch Tchaïkovsky
Avec Lucie Rivière et Lara Robert
2004

La Symphonie d'un Soir
(Soirée "Jeunes chorégraphes" à Caen - CCFM)
Musique de Louis Moreau Gottschalk
Distribution : Géraldine Lucas (1er mouvement), Sophie Collas et François Mauduit (2ème mouvement), Aurélia Lefaucheux et David Trapani (3ème mouvement), Laetitia Lescat, Morgane Le Tiec, Claire Brunel, Julie Caillou, Pascaline di Fazio, Sophie Villisech (Corps de Ballet)
Représentations : 21 avril 2007 à Caen au Centre des Congès, 16 août 2007 à Saint Aubin-sur-Mer, 22 août à Ouistreham, 25 août à Villers-sur-Mer.


Extraits de "Danse" juin 2006 :

"... Nous commencerons par vous présenter les différents chorégraphes de cette soirée. Marc-Emmanuel Zanoli a signé pour l'occasion Symphonie d'un soir. Après un passage par l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris, il a suivi l'enseignement du CNSMDP. Depuis 3 ans, il est danseur au Ballet de Bordeaux. Marc-Emmanuel Zanoli a proposé la plupart de sas chorégraphies jusque là dans le cadre des Events du CNSMDP. Il en a 6 à son actif. Connaissant François Mauduit depuis 6 ans et participant aux tournées d'été depuis 3 ans, François Mauduit lui a proposé la saison dernière de participer à cette soirée. Il a choisi de réunir l'ensemble des danseurs de la compagnie et de proposer une chorégraphie d'essence classique, d'ambience festive, en hommage à Balanchine..."

"... La soirée s'ouvrait donc sur Symphonie d'un soir de Marc-Emmanuel Zanoli. Au milieu d'un corps de ballet exclusivement féminin, des pas de deux ou des solos sont présentés en alternance avec des ensembles. Géraldine Lucas fut distribuée dans les solos et leur succéda : Sophie Collas et François Mauduit d'une part et Aurélia Lefaucheux et David Trapani d'autre part, pour les pas de deux. Le chorégraphe a joué sur le tempérament de ses interprètes en leur proposant une danse parfaitement en osmose avec leur singularité. La danse est d'une grande rapidité, faisant la part belle aux sauts et aux tours pour Sophie Collas et François Mauduit, le tou dans un univers enjoué. Pour Aurélia Lefaucheux et David Trapani, le travail est accentué sur les lignes et les pauses spécifiques au pas de deux, soit un rendu très plastique. Symphonis d'un soir met l'accent sur l'Ecole des interprètes et l'utilisation maîtrisée du groupe, pour un rendu enjoué et élégant..."


CNSMDP - AUTRES
   
©2008 Marc-Emmanuel Zanoli
Accueil | Contact